RETOUR ACCUEIL

LES AMIS DU JARDINIER

Apprenez à les reconnaître et à les protéger

PARMI LES INSECTES

Les coccinelles et larves de coccinelles sont de grandes mangeuses d'insectes nuisibles (entre 10 et 100 pucerons par jour et 5 à 10 cochenilles). Les unes sont spécialisées dans les pucerons, d'autres ne se nourrissent que de cochenilles et certaines préfèrent les acariens.

Les larve de syrphes (petits asticots aplatis) dévorent les pucerons. En revanche, les adultes ne se nourrissent que de pollen et de nectar. Pour favoriser la présence des syrphes dans le jardin, il est recommandé d'avoir, très tôt au printemps de nombreuses plantes en fleurs.

les larves de chrysope se nourrissent de pucerons, jeunes chenilles, acariens, cochenilles etc..

Les ichneumons attaquent les cochenilles. Ils pondent dans le corps des pucerons ou des larves d'autres insectes parasites.

Le carabe doit être absolument protégé. Son menu: limaces, escargots, chenilles.

Les mille-pattes luttent contre plusieurs ravageurs courants.

Frelons, perce-oreilles, mantes religieuses sont aussi de redoutables nettoyeurs des insectes parasites.

Les staphylins sont de petits insectes noirs vivant dans les lieux ombragés et se nourrissent de larves de mouches et de coléoptères.

Les gendarmes qui se nourrissent de pucerons et autres insectes

Essayez de ne pas abuser des traitements insecticides là où ces insectes abondent.

ET BIEN SUR

Les insectes pollinisateurs tels que les abeilles, bourdons et guêpes qui jouent un rôle essentiel dans la fécondation des fleurs. Beaucoup de plantes les attirent particulièrement: l'aneth, le basilic, le souci, l'angélique, la sauge, la bourrache, la sarriette annuelle, la mélisse et le thym.

LES VERS DE TERRE

Indispensables au sol, ils sont pourtant détruits par l'emploi des engrais chimiques et le labour en profondeur. Les vers de terre (lombrics) aèrent et drainent le sol en creusant leurs galeries. Ils ingèrent la terre et la rejettent sous forme de déjections. Après analyse de celles-ci, on s'est aperçu qu'elles contenaient plus d'azote, de phosphate et de potasse que le sol alentour.

 

 PROTEGEZ AUSSI

LES ORVETS  et LEZARDS qui consomment de nombreux insectes, limaces et chenilles.

LES HERISSONS, qui se nourrissent de coléoptères, cochenilles, nématodes, larves, limaces et escargots. Attention aux appâts anti-limaces qui constituent le principal danger pour les hérissons. Donc si vous devez vraiment utiliser ces appats, disposez les sous une ardoise ou dans un tuyau pour que les hérissons ne les trouvent pas.

LES GRENOUILLES qui capturent en vol de nombreux insectes. 

LE CRAPAUD COMMUN qui a la réputation d'être un gros mangeur de limaces et insectes lors de ses sorties nocturnes.

LES OISEAUX (hiboux, hirondelles, mésanges, martinets), même si ils picorent vos salades et fruits, ceux-ci sont de bons auxiliaires du jardin car mangent les graines des mauvaises herbes et se nourrissent d'insectes, limaces, charançons, rats, campagnols etc.. Mettez à leur disposition de l'eau fraîche pour éviter qu'il ne picorent les fruits. Les rapaces nocturnes, comme les chouettes consomment beaucoup de rongeurs.

LES TAUPES, même si elles font quelques dégâts sont très utiles au potager car elles se nourrissent de vers blancs, taupins, limaces, courtilières et autres insectes nuisibles et favorisent la circulation de l'air dans le sol. Si celles ci font des dégâts trop importants, vous pouvez les faire fuir en introduisant dans leurs galeries des chiffons imprégnés d'essence de térébenthine ou des boules de naphtaline. On peut aussi l'éloigner avec des plantations de ricin.

LA MUSARAIGNE qui est destructrice de vers blancs, autres larves et limaces.

 Retour menu principal

 ACCUEIL